Berlin en trois jours

Trois jours, c'est une bonne moyenne pour découvrir une ville, du moins la première fois. Lorsque nous prévoyons de visiter plusieurs villes ou plusieurs pays d'Europe qui sont tous proches, trois jours, c'est généralement le temps que nous consacrons aux capitales.

De toute évidence, beaucoup le trouveront peu et d'autres justes et nécessaires. Honnêtement, trois jours, ce n'est pas trop long, mais cela nous permet de bien regarder les attractions les plus importantes ou les plus touristiques pour voir si cela vaut la peine de revenir plus tard. Alors voyons ce que nous pouvons Apprenez à connaître Berlin en trois jours.

Berlin

Vous devez savoir que Berlin c'est la deuxième ville la plus peuplée d'Europe derrière Londres, habitée par plus de trois millions et demi de personnes. Il est situé au nord-est du pays sur les rives de la Havel et de la Spree.

Il a des siècles d'histoire et il a connu pour être le centre des royaumes, des empires, des républiques et évidemment, du tristement célèbre Troisième Reich. De plus, depuis quelques décennies, elle a été une ville divisée entre deux systèmes idéologiques, politiques et économiques: le communisme et le capitalisme. Et comme si cela ne suffisait pas après la chute du mur, il était à nouveau le cœur du pays au moment de la réunification, marquant la renaissance de l'Allemagne comme puissance industrielle qu'elle est aujourd'hui.

Berlin a des hivers froids, parfois avec un degré inférieur à zéro, et le froid dure jusqu'au printemps avec des chutes de neige entre décembre et mars. Les étés, par contre, ne sont pas chauds et les températures moyennes n'atteignent pas 30 ºC.

Que voir à Berlin

Nous avons dit que nous avions trois jours pour visiter la ville, 72 heures. Ensuite, il est pratique de savoir à l'avance ce que l'on aime. Aimons-nous les musées, les galeries d'art, les sites historiques, la mode, la gastronomie ...? Et si nous ne décidons pas, nous pouvons faire un pot-pourri des destinations et des intérêts commandant tout ce qui est plus ou moins proche.

Par exemple, le premier jour Nous pouvons visiter la porte de Branderburg, le mémorial aux Juifs assassinés en Europe, le bunker du Führer, la place Potsdamer, l'exposition Topographie de la terreur et le célèbre Checkpoint Charlie, le poste militaire.

  • Porte de Branderburg: il a été construit entre 1788 et 1791 et a été le premier bâtiment du Renouveau Grec dans la ville. Il a été construit par un architecte nommé Carl Gotthard Langhans qui a travaillé pour la cour prussienne et a été inspiré par l'entrée monumentale de l'Acropole à Athènes. Avoir 26 mètres de haut et 65 mètres de long avec deux blocs de six colonnes doriques énormes et robustes. En 1793, ils ont placé le char, le même que lorsque Napoléon est entré dans la ville, il a emmené à Paris comme butin de guerre et qu'il n'a rendu qu'en 1814. Avec la division de l'Allemagne après la Seconde Guerre mondiale, la porte de Brandebourg est resté du côté soviétique et après la construction du mur en 1961, il est resté dans une zone d'exclusion de sorte que pendant des décennies personne ne pouvait le visiter. Il n'a été rendu public qu'en 1989.
  • Mémorial aux Juifs morts en Europe- Rend hommage aux six millions de Juifs assassinés et l'admission est gratuite. Il y a une grand affichage dans le centre d'information. Il est situé au 1 Cora-Berliner-strasse.
  • Bunker d'Hitler: le bunker se trouvait entre la place Potsdamer et la porte de Branderburg et aujourd'hui sur le site il y a un bâtiment des années 80 de l'ère soviétique. Pendant la journée il y a des promenades touristiques Ils partent du parking sous lequel se trouve la porte d'entrée du bunker bien qu'il ne soit pas possible d'entrer. Si vous aimez les bunkers, il y en a d'autres en ville qui peuvent être visités.
  • Place Potsdamer: est l'un des Les places publiques les plus importantes de Berlin et il est à un kilomètre de la porte de Branderburg. Il porte le nom de la ville de Potsdam et était, au début du XXe siècle, l'un des endroits les plus fréquentés de la capitale allemande.
  • Topographie de la terreur: cette exposition est très visitée. C'est un important centre de documentation cela le rend clair tout ce qui a été fait sous le gouvernement nazje. Ici, à cette époque, le siège de la police secrète d'État, le SSet le bureau de la sécurité. L'exposition permanente traite précisément de cela, bien qu'il existe d'autres expositions temporaires. Il est situé au Niederkirchnerstrasse, 8. Il ouvre de 10 h à 8 h et l'entrée est gratuite.
  • Point de contrôle Charlie : c'était le poste militaire qui séparait Berlin-Est de Berlin-Ouest pendant la guerre froide. Après la réunification, le petit bâtiment est devenu une attraction touristique et aujourd'hui il se trouve dans le musée allié dans le quartier de Dahlem, car il a été déplacé et sur le site d'origine, vous ne verrez qu'une seule marque.

El Deuxiéme jour nous pouvons visiter le musée de l'île, la tour de télévision de Berlin, l'Alexanderplatz, le monument aux morts soviétiques, le pont Oberbaumbrucke et la galerie est.

  • Musée de l'île: est le nom donné au moitié nord d'une île de la rivière Spree. En voici de nombreux musées de catégorie internationale et depuis 1999 ce secteur est considéré Héritage du monde.
  • Tour de télévision de Berlin: a 368 mètres de haut et date de 1969. C'est un site très visité donc il peut y avoir beaucoup de monde en attente de monter. Les vues sont superbes et il y a un café à l'étage, qui fait un tour complet toutes les demi-heures. Il est proche de l'Alexanderplatz.
  • Monument commémoratif de guerre soviétique- C'est à Treptower Park, au milieu, et il a été construit après la Seconde Guerre mondiale et abrite le tombes de 500 soldats soviétiques.
  • Pont Oberbaumbrucke:  il s'agit d'un pont à deux étages sur la rivière Spree et c'est un symbole de Berlin. À l'époque soviétique, c'était la frontière entre les deux côtés et après la réunification, elle a été restaurée et une nouvelle section a été ajoutée conçue par le célèbre architecte espagnol Santiago Calatrava.
  • East Gallery: ce qui reste du mur de Berlin, le segment le plus long et la galerie en plein air la plus étendue au monde avec plus de 100 peintures murales le long d'un mile et demi qui sont parallèles à la rivière Spree.

Et enfin le troisième jour à Berlin C'est au tour de la colonne de la victoire et du parc Tiegarten, de l'église du Souvenir Kaisen Wilhelm et du bâtiment du Reichstag.

  • Reichstag: c'est le parlement allemand et peut être visité avec inscription préalable. Il y a une exposition historique et un dôme en verre moderne sur la terrasse avec un jardin et un restaurant. Les participer à un circuit Ils durent une demi-heure et sont en anglais, italien et français. L'exposition est ouverte du mardi au dimanche de 10 h à 6 h.
  • Colonne de la victoire et parc Tiergarten: ce parc est très populaire à Berlin et a 210 hectáreas et des siècles d'histoire. De son côté, la Colonne de la Victoire date du XIXe siècle et commémore la victoire prussienne dans la guerre prusso-danoise. Il a une pont d'observationIl est fait de granit rouge poli et possède une salle avec des piliers et une belle fresque murale de mosaïques et de reliefs en bronze. À l'origine, il se trouvait devant le Reichstag, mais plus tard, il a été transféré au Tiergarten et cela l'a probablement sauvé des bombes.

À ces sites importants, vous pouvez un jour ajouter une visite à la cathédrale Saint-Hedwig, au Berliner Dom et au marché coloré de Hackescher. Évidemment, vous pouvez vous inscrire à des randonnées touristiques ou à des circuits à vélo très divertissants. Il y en a même des gastronomiques, si vous aimez essayer de nouvelles saveurs.

Voulez-vous réserver un guide?

Le contenu de l'article adhère à nos principes de éthique éditoriale. Pour signaler une erreur, cliquez sur c'est par ici !.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *

*

*