Buitrago del Lozoya et ses charmes

Si vous aimez villes médiévales une bonne destination de loisirs est Buitrago del Lozoya, non loin de Madrid et avec tout le charme des siècles passés. La vérité est que l'Espagne a beaucoup de ces vieilles et belles villes qui jouissent d'un intérêt culturel et invitent à être visitées.

Aujourd'hui alors nous nous rendons au pied de la Sierra de Guadarrama, pour connaître cette commune dont la fondation se perd dans le temps et nous offre, pour cette même raison, un très riche patrimoine culturel.

Buitrago del Lozoya

Le village appartient à la Communauté de Madrid, troisième en nombre de population et premier en densité de population puisqu'elle contient la capitale nationale. La rivière Lozoya passe à proximité, entoure la ville et peint le même paysage occupé par des montagnes douces et vallonnées, presque sans pics et avec des forêts de chênes verts, de hêtres et de chênes. C'est, sans aucun doute, une belle carte postale et l'une des plus belles que l'on puisse voir près de Madrid.

La fondation de la ville, comme nous l'avons dit plus haut, n'est pas connue avec certitude mais certaines références historiques parlent de origines romaines dont pas une pierre n'a été laissée. Aucun vestige médiéval d'avant la reconquête n'a non plus été retrouvé, mais Buitrago sans aucun doute dit présent au temps d'Alphonse VI, vers la fin de l'an 1000.

Por entonces, se alzaron las primeras construcciones de lo que a la postre sería el casco urbano de Buitrago, sobre un promontorio en una curva del río, entre dos embalses, justo a la mitad del valle, entre los 860 y 1200 metros sobre el nivel de la mer.

C'est Alfonso VI qui ordonne à la ville naissante de peupler la région et c'est pourquoi il lui accorde des pouvoirs et un blason. Plus tard, ces territoires passeraient aux mains de la famille González de Mendoza par ordre d'Enrique II, et finiraient par devenir le détenteur du titre de Ducs de l'Infantado. Mais comment est la ville de Buitrago del Lozoya?

Pour a une vieille partie, la soi-disant villa, qui est la partie supérieure de ce qui se trouve à l'intérieur de l'enceinte fortifiée et qui pourrait être du temps de la domination arabe. Mais il est petit, donc comme Buitrago était sur un chemin de transhumance important, il a dû être bientôt saturé. D'où l'apparition de quartiers extérieurs, l'un sur la rive du fleuve, appelé Andarrío, et l'autre sur le côté sud connu sous le nom de San Juan.

Cet aménagement urbain, qui comprend plusieurs paroisses, on peut le voir encore aujourd'hui. Les constructions les plus précieuses ou les plus riches datent de l'époque où la famille Mendoza a gagné en puissance, c'est-à-dire les XVe et XVIe siècles. Bientôt, la ville changera jusqu'à l'invasion de Napoléon qui brûlerait les murs et son intérieur. La même chose, en termes de destruction et de négligence, serait le vingtième siècle, principalement avec la guerre civile.

En 1931, son enceinte fortifiée fut finalement déclarée monument national et depuis 1993, tout le centre historique est considéré Historique - Complexe artistique et bien d'intérêt culturel.

Que voir à Buitrago del Lozoya

Eh bien, tout d'abord: le enceinte murée C'est une perle d'origine musulmane qui remonte au XNUMXème siècle et qui, heureusement, a été reconstruite. La muraille Voyage 800 mètres et a deux passerelles, un haut et un bas. La passerelle basse est parallèle à la rivière et mesure deux mètres d'épaisseur et un peu moins de six mètres de haut. Il n'a rien, pas une tour, ainsi que quelques contreforts.

De son côté, la haute passerelle longe les côtés sud-ouest et sud du mur. Il mesure 16 mètres d'épaisseur à certains endroits et en moyenne neuf mètres de haut. Celui-ci a douves, tourelles, tour, alcazar, barbacane et coracha. A partir d'aujourd'hui, les tours sont arrivées presque entièrement, de la barbacane il ne reste qu'une section avec quelques tours, des douves les mêmes mais il faut mettre en évidence le excellent état de conservation du coquille, l'un des meilleurs de tout le continent.

Le deuxième est le Château de Buitrago. À l'origine une forteresse, le complexe architectural que nous voyons est de la Gothique - mudéjar et date du XNUMXème siècle. Il a un beau terrain de parade au centre, un design rectangulaire et sept tours imposantes qui sont différentes les unes des autres. Au-delà d'une forteresse, le bâtiment a également servi de palais, de sorte que son intérieur présente des détails de qualité dans les plafonds et les plâtres.

La famille Mendoza, pour sa part, a doté la ville de bâtiments précieux. L'un d'eux est le Maison forestière, la maison de loisirs familiale datant du début du XVIIe siècle et imitant les villas traditionnelles italiennes. Aujourd'hui, il est en très mauvais état et il faut parcourir deux kilomètres à l'extérieur de la ville pour le voir mais il a son truc. Ils étaient également responsables de la Église de Santa María del Castillo, à partir de 1321.

C'est un temple simple avec une seule nef mais sa tour est haute et de style mudéjar. Aujourd'hui, il y a peu d'original de cette église, de la façade, de certains murs et de la tour, car elle a été incendiée pendant la guerre civile. Le reste a été restauré. D'autre part, le Pont d'Arrabal qui traverse la rivière et relie l'enceinte fortifiée avec l'ancien quartier d'Andarrío. Il a su servir d'aqueduc et l'est plus ou moins.

Enfin, on peut parler de Musée Picasso. Le coiffeur de l'artiste, également ami, était originaire de Buitrago et a fait don de certaines de ses œuvres à la ville. Le musée a ouvert ses portes en 1985 et compte 60 œuvres dont des croquis, des céramiques et des gravures. Aujourd'hui, il offre visites guidées gratuites à toutes ses expositions temporaires. Ce sont les dimanches, sauf en août, à midi.

Mais Buitrago del Lozoya est également connu pour son fêtes religieuses donc une bonne chance de parcourir les rares 75 kilomètres qui la séparent de Madrid c'est pour les vacances.

Depuis la fin des années 80, les voisins organisent une Vivre Bethléem auquel participent plus de 200 personnes et de nombreuses scènes sont recréées dans des lieux historiques de la ville. Cela a depuis attiré beaucoup de monde, c'est donc devenu un grand événement touristique.

Il y a aussi le Corpus Christi, les fêtes de Notre-Dame de l'Assomption et la fête de San Roque. La ville organise également une Foire médiévale depuis 2001. Il a lieu le premier week-end de septembre et des milliers de personnes viennent se remémorer le passé médiéval et ses coutumes. Tout tourne autour de la musique, de la gastronomie, du théâtre et des étals qui s'installent dans ces vieilles rues.

Comme vous pouvez le voir, à moins d'une centaine de kilomètres de Madrid, vous avez un charme de ville à connaître.

Voulez-vous réserver un guide?

Le contenu de l'article adhère à nos principes de éthique éditoriale. Pour signaler une erreur, cliquez sur c'est par ici !.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *

*

*