La sculpture de l'Inde, un vestige universel


photo crédit: blaiq

La sculpture La préhistoire primitive était faite de pierre, d'argile, d'ivoire, de cuivre et d'or. Dans la vallée de Indo, parmi les vestiges des bâtiments de brique brûlé de Mohenjo-Daro, des objets du III millénaire avant JC sont apparus parmi lesquels figurent des figures d'albâtre et de marbre, des figurines représentant des déesses nues et des animaux en terre cuite et faïence fine, un modèle de wagon en cuivre et de nombreux sceaux carrés en ivoire et faïence avec des animaux et pictogrammes.


photo crédit: Ravages

La similitude de ces objets avec les œuvres de mésopotamie en termes de thèmes et de formes stylisées, il indique l'existence d'une relation entre les deux cultures et une possible origine commune. Il n'y a aucune preuve qu'il y ait eu des contacts avec la culture de Moyen orient en védique et plus tard.

À la phase la plus ancienne de cette période appartient une figurine en or, du XNUMXème siècle, qui représente une déesse, et qui a été trouvée dans Lauriya Nandangarh. Parmi les objets plus récents, appartenant à la période autour de 600 avant JC, sont des disques en pierre polie et orné, et des pièces représentant différents types d'animaux et symboles religieux.


photo crédit: Swamysk

Avec l'arrivée de bouddhisme au XNUMXème siècle avant JC se déroule l'évolution d'une architecture monumentale en pierre, complétée par sculpture en bas et haut relief. Figure de Buda n'était pas présent dans l'art indien primitif et ils ont eu recours à des symboles et des scènes de sa vie, à des représentations de divinités bouddhistes et légendes édifiantes.

À ce moment-là - comme dans tout le histoire sculpture - les figures et les ornements étaient disposés en composiciones. Les monuments les plus importants de cette période sont les chapiteaux en forme d'animaux des piliers de grès pour les édits du roi Asoka, et les balustrades en marbre qui entourent le stupas de Bharhut, chez Madhya Pradesh, dont les reliefs semblent comprimés entre la surface et le fond. Les portes de la Sanchi stupa (IIe siècle avant JC), dont les reliefs ont la délicatesse et la minutie de la sculpture en ivoire.


photo crédit: Ravages

Voulez-vous réserver un guide?

Le contenu de l'article adhère à nos principes de éthique éditoriale. Pour signaler une erreur, cliquez sur c'est par ici !.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *

*

*