Que voir à Rome

L'une des villes les plus touristiques du monde est sans aucun doute Rome. Avec des milliers d'années d'histoire, il a quelque chose pour tout le monde: ruines antiques, bâtiments médiévaux, art, gastronomie, shopping et vie nocturne. Vous ne vous ennuierez jamais, de jour comme de nuit.

Que ne devriez-vous pas manquer, quels itinéraires devez-vous suivre? Tout cela et bien plus encore dans notre article d'aujourd'hui sur l'une des destinations touristiques les plus classiques de toutes: Rome.

Visites thématiques à Rome

Comme nous l'avons dit au début, Rome a des milliers d'années d'histoire, vous pouvez donc vous concentrer sur différents aspects: c'est le Rome religieuse, Rome moderne, Rome archéologique, Rome verte et la Rome de l'art.

La Rome religieuse il est concentré dans les temples d'autres religions non chrétiennes et dans les églises et basiliques. Est le Synagogue, construite au début du XNUMXe siècle qui est également la plus grande synagogue du continent européen, et la Mosquée, qui est beaucoup plus moderne, date de 1995 et compte environ 30 XNUMX mètres carrés.

Parler d'églises et de basiliques à Rome implique également de parler de temples plus anciens puisque de nombreux bâtiments chrétiens ont été construits sur des temples païens. As-tu le Panthéon, par exemple. D'autre part, le Cathédrale de Rome, Saint-Jean de Latran, lien entre le paganisme et le christianisme, et fermer le Basilique de San Clemente avec sa belle façade baroque. Vous pouvez voir le Moïse de Michel-Ange sur le portique de la Basilique Saint-Pierre de Vincoli.

La Basilique Sainte-Marie-Majeure C'est un temple très bien conservé avec une nef de 36 mètres carrés et de magnifiques œuvres d'art à l'intérieur. De l'autre côté du Tibre se trouve le Basilique Cecilia à Tratevere. Somme, évidemment, le Basilique de Saint Pierre, la Basilique de Saint Clément, celle de Saint Paul Hors les Murs, celle de Sainte Marie des Anges et des Martyrss, ancien temple romain, et le Basilique de San Juan.

La route de Rome archéologique comprend le Thermes de Caracalla datant de 217 après JC, le proche Zone Domus et l' Colisée. Tout à proximité, tout à pied. Si vous continuez à voyager, vous arrivez à Palatino et Forum romain pour marcher le long de la Via Sacra. La place de Venise a le Les marchés de Trajan XNUMXème siècle après JC et le Ara Pacis. S'il est temps de vous reposer et de manger un sandwich, vous pouvez profiter des étapes du Capitole.

Si vous arrivez à Rome et qu'il fait beau, vous pouvez tout faire à pied. Oui, il faut marcher mais la vérité est que si vous êtes en bonne condition physique, c'est le meilleur. En marchant, vous pourrez mieux connaître les vieux quartiers et découvrir des merveilles à chaque coin de rue, marcher le long des rives du Tibre, traverser le Parc des tombes latines et voir des aqueducs, parcourir les anciennes voies romaines ou faire du vélo, pourquoi pas?

Et bien sûr, Rome est une ville de places donc vous avez le Plaza de España, Plaza San Pedro, Campo de Fiori ou Piazza Navona, Par exemple.

Je dis toujours à mes amis qu'à Rome, vous ne dépensez pas un euro pour acheter de l'eau en bouteille parce que vous sortez avec votre petite bouteille et que vous pouvez la remplir à l'une des fontaines que vous rencontrez dans les rues. le sources ils font partie du patrimoine de la ville et l'eau est potable. Est le Fontaine du Triton sur la Piazza barberini, par Gian Loernzo Bernini, le Fontaine des Naïades, sur la Piazza della Repubblica, le Barcaccia, la Fontaine de Trevi, Fontana delle Tartarughe sur la Piazza Mattei, le Fontaine des rivières du Bernin… Il y en a deux mille!

Quant à la Rome de l'art, il y a des musées partout. Je ne suis pas un bogue des musées, donc je vois toujours l'offre et je choisis celle qui m'intéresse vraiment. Aller y aller, ce n'est pas mon truc. J'aime beaucoup l'archéologie, donc si vous devez aussi connaître le Musées du Capitole, Marchés de Trajan, Musée Ara Pacis, Musée du Mur, Villa de Maxence qui est un beau village sur la Via Appia Antica avec cirque, mausolée et palais et le Musée de Casal de'Pazzi, avec un ancien lit de rivière de 200 mille ans, ni plus ni moins.

El Musée de Rome, Musée napoléonien, Musée de la République romaine sont d'autres musées intéressants. Devez-vous tout payer? Eh bien non, la marche est gratuite, voir les fontaines ou faire des promenades en général aussi. Les meilleures vues panoramiques Vous pouvez les avoir depuis la Piazzale Giuseppe Garibaldi, sur la colline du Gianicolo, depuis les terrasses de Vittoriano (pour monter plus haut, il faut payer les ascenseurs), le point de vue de la Piazza Napoleone ou le jardin des orangers.

L'entrée au Panthéon est gratuite, le cimetière protestant avec les tombes de Shelley et Keats ainsi que des églises plus petites. Dépenser moins une option est le Pass Rome, mais seulement si vous prévoyez vraiment de visiter beaucoup. Vous avez la possibilité de 48 et 72 heures.

Il s'agit d'un carte culturelle touristique Il coûte 28 euros pour 48 heures permettant l'accès et l'utilisation gratuits des transports publics urbains, des réductions sur les événements, les services et les expositions, des réductions sur les billets pour les musées ou les sites archéologiques et une entrée gratuite dans un musée ou un site archéologique de votre choix. La version 72 heures coûte 38 euros et ajoute quelques avantages comme l'entrée gratuite à deux musées.

Trois jours à Rome vous donneront suffisamment de temps pour connaître les choses les plus importantes, mais si vous restez un jour de plus et qu'il fait beau, alors n'arrête pas de quitter Rome à ses environs. Les meilleures excursions Il s'agit de la Villa d'Este, site du patrimoine mondial à Tivoli, à 25 kilomètres, de la Villa Adriana, impériale et élégante, de la Villa Gregoriana avec son parc, d'Ostie et de son complexe archéologique et de l'oasis verte des Jardines de Ninfa.

Et croyez-moi, un seul voyage à Rome ne suffit jamais. Vous devez revenir, revenir et revenir

Voulez-vous réserver un guide?

Le contenu de l'article adhère à nos principes de éthique éditoriale. Pour signaler une erreur, cliquez sur c'est par ici !.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *

*

*