Cala Xarraca, charmant coin d'Ibiza

 

Ibiza C'est l'une des îles Baléares connue pour être l'une des grandes destinations touristiques d'Europe en ce qui concerne la recherche de soleil, de plage, de gastronomie et beaucoup de fête. Il a 572 kilomètres carrés et dans un coin de sa côte nord est le Cala Xarraca

Xarraca est l'une des nombreuses criques d'Ibiza et nous en parlerons aujourd'hui. Pourquoi ne pas penser à Ibiza l'été prochain?

Ibiza et ses criques

La côte d'Ibiza est longue de 210 kilomètres, le climat est excellent et sa géographie est variée. C'est à la fin des années 60, au début des années 70 que le tourisme a commencé à arriver sérieusement et avec lui l'île a commencé un plus grand développement, au-delà des activités économiques traditionnelles telles que l'agriculture et la pêche.

Ibiza a des plages et des criques. Les Espagnols appellent particulièrement les petites criques des «criques». Mais fondamentalement, une crique est une entrée, une entrée d'eau sur le territoire qui est circulaire ou au moins arrondie, avec une bouche étroite. Pensez à une baie assez fermée et assez petite. C'est une crique, et à Ibiza, il y en a beaucoup.

L'une de ces belles criques est le Cala Xarraca. Il est à cinq kilomètres de San Juan, au nord de l'île. Il est entouré de rochers et a une longueur de 70 kilomètres et 20 mètres de large. C'est une plage particulière car elle présente de grandes inégalités, il faut donc faire attention en entrant dans l'eau. En outre, il y a beaucoup de posidonie, beaucoup, donc certaines personnes préfèrent ne pas le visiter.

Qu'est-ce que la posidonie? Ongle plante aquatique qui est endémique de la mer Méditerranée. Elle a des racines, une tige et des feuilles, elle fleurit en automne et porte des fruits qui, une fois détachés, flottent sur l'eau et ressemblent donc à des "olives de mer".

Cala Xarraca est à 21 kilomètres de la ville d'Ibiza et seulement 5 de Sant Joan, San Juan, entre les pointes de Xarraca et Sa Torre. Il est difficile de s'y rendre autrement qu'en voitureIl y a de nombreuses pentes, il faut donc emprunter la route qui relie Ibiza à Portinatx, la C-733, et suivre les panneaux indiquant la petite crique. Au kilomètre 17, le détour correspondant est bien indiqué.

Arrivé ici la crique a trois plages, deux assez petits et le plus grand mesurant environ 70 mètres de long sur 20 de large, comme nous l'avons dit plus haut. La baie est accessible par la première plage qui se trouve juste en face du restaurant Cala Xarranca. En haute saison, il peut y avoir un peu de monde, mais c'est là que vous pouvez louer des chaises longues et des parasols.

La le sable est de couleur beige, un peu épais, avec de petits rochers et aussi, comme nous l'avons dit, avec beaucoup de posidonie, mais les eaux sont limpides. Autour d'elle se trouvent des falaises abritant la petite entrée d'eau, parsemée de pins et de quelques immeubles résidentiels. À gauche de l'entrée, il y a un chemin qui vous emmène dans la partie la plus isolée de la crique car c'est là qu'il y a le plus de posidonie. Peut-être que les gens font nudisme ou baigné de boue.

Devant ce coin il y a une petite île. Entre la côte et l'îlot, accessible en nageant, les eaux sont parfaites pour la plongée avec tuba ou la plongée parce que les eaux sont limpides. De plus, justement, la présence abondante de posidonie fait que ces eaux ont beaucoup de faune marine puisque les plantes atteignent un écosystème particulièrement riche pour la vie de toutes sortes à se développer.

Par contre, en allant à droite de l'entrée de la crique se trouvent les maisons de pêcheurs ou les cales sèches. Le sable est très rare, presque inexistant, et il y a du ciment. Si une Bloc de béton du bout duquel les vacanciers se jettent à l'eau en profitant de sa hauteur de deux ou trois mètres et des cordes accrochées pour remonter.

Rappelez-vous que la plage, contrairement à de nombreuses pouliches, plages et criques d'Ibiza où lorsque les eaux reculent un peu, elles sont assez plates, il présente une inégalité importante à quelques mètres du rivage. Les rochers détachés du fond et la végétation ne permettent pas d'approcher avec des bateaux, donc si vous arrivez en bateau, il est préférable de mouiller à Illot de sa Mesquida, à proximité, avec un lit de sable, de roches et d'algues et au moins six mètres de profondeur.

Donc, pour résumer un peu: la plage est à cinq minutes de San Juan. Vous ne pouvez vous y rendre qu'en voiture et il est conseillé d'y aller tôt car la place de parking est petite. Vous pouvez y aller avec des enfants. L'eau est limpide et vous pouvez faire de la plongée avec tuba. Des chaises longues et des parasols sont loués et vous pouvez même prendre des bains de boue sur le côté gauche de la crique. On dit que l'argile a des propriétés curatives.

Vous pouvez apporter votre propre nourriture mais si vous ne voulez pas transporter d'objets Il y a un restaurant qui depuis 30 ans est géré par la même famille, le Tur. Le restaurant est ouvert tous les jours en été de 9h à 11h30, mais ferme entre octobre et Pâques. C'est un endroit magnifique, calme, avec une vue imprenable sur la mer, les falaises et les pinèdes et une carte très méditerranéenne.

Vous pouvez commander une paella de poisson, toujours avec poisson frais, salades ou plats de viande et dessert, le classique de l'île, le greixonera (pudding à la cannelle, citron et ensaimadas). De plus, si vous arrivez tôt et que vous n'avez pas pris de petit-déjeuner, vous pouvez le faire ici en dégustant un café avec du pain grillé. Enfin, bien que la crique n'ait pas d'hôtels, vous pouvez séjourner à proximité dans un hôtel ou un appartement à Portinatx ou à San Juan.

Une dernière information: si vous aimez la randonnée et que vous aimez marcher il y a un itinéraire de 12, 77 kilomètres qui relie San Juan à Cala Xarraca. La première partie traverse des montagnes et des forêts, en passant par Font des Avencs, et atteint la baie de Xarraca, où se trouve notre crique pittoresque. Sur le chemin du retour, il faut remonter mais il combine des sections en terre avec des sections en asphalte. Et oui, les vues sur la côte valent la peine d'être vues et immortalisées avec des photographies.

Voulez-vous réserver un guide?

Le contenu de l'article adhère à nos principes de éthique éditoriale. Pour signaler une erreur, cliquez sur c'est par ici !.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *

*

*