Le magnifique palais de l'Aljafería

Espagne Il possède de nombreux anciens châteaux, forts et palais et certains d'entre eux remontent à l'époque de la domination musulmane sur une partie du pays. C'est le cas de ce beau palais que vous voyez sur l'image: le Palais de l'Aljafería.

C'est dans SaragosseUne ville ancienne, il y a, et c'était la résidence des rois de Taifa à l'époque de la plus grande splendeur et apogée de leur période de gouvernement. Apprenons à connaître le Palacio de la Alegría aujourd'hui, comme on l'appelait autrefois.

Palais de l'Aljafería

Sa construction a été ordonnée par le deuxième roi de la dynastie Banu Hud, Al-Muqtadir, dans le seconde moitié du XIe siècle. Il l'a baptisé Palais de la joie et il est devenu un palais de plaisance, toujours fortifié tel quel et comme il est encore préservé à l'émerveillement de nos yeux.

Le palais a passé le passage du temps avec grand honneur et donc, depuis sa naissance comme forteresse islamique hudí, il est arrivé à être palais mudéjar médiéval, Palais catholique, prison de la redoutable Inquisitionune Casernes militaires plus tard et siège des Cortes d'Aragon. Évidemment, chaque fonction a laissé sa marque sur le bâtiment car elle a également subi des modifications, des extensions, des destructions et des restaurations.

Ainsi, le palais islamique C'est celui qui a été construit au XNUMXème siècle: une enceinte rectangulaire avec d'énormes tours semi-circulaires avec une belle Torre del Trouvador. Entre deux tours, il y a encore la porte d'entrée en forme d'arc en fer à cheval. Le palais possède un jardin, appelé plus tard Patio de Santa Isabel, avec des portiques et des chambres aux deux extrémités. Il y a aussi une mosquée et un oratoire octogonal simple et petit.

Le plus tard Palais mudéjar Il apparaît de la main de la reconquête par Alfonso I le Battler en 1118. C'était le palais des rois catholiques aragonais et quelques changements internes et extensions leur sont dus. L'église de San Martín, la chambre de Santa Isabel, les arcades du patio et les salles dédiées à Pedro IV apparaissent, qui ont de beaux alfarjes.

Vers 1492 sur l'usine musulmane le Palais des Rois Catholiques. Ce bâtiment possède comme caractéristiques exceptionnelles de nombreuses pièces, celles des Pas perdus, une immense et belle salle du trône avec un plafond en bois doré et polychrome, et un large escalier. Une centaine d'années plus tard, le palais de l'Aljafería devint un fort et une citadelle importante, déjà plus défensive par nature.

À cette époque, le roi Felipe II régnait et le bâtiment gagna un mur extérieur avec des bastions en forme de pentagone à chaque coin et un fossé tout autour avec plusieurs ponts-levis. Comme nous pouvons le voir, il n'a cessé de grandir et de changer et a continué à l'époque de Carlos III et d'Isabel II, cette dernière le dotant de tours néo-gothiques.

Actuellement et depuis 1987, le palais de l'Aljafería est le siège des Cortes de Aragón et bien sûr, il est ouvert aux visites. Alors, que devons-nous visiter? Remarque: le Patio de Santa Isabela, la salle du trône, la mosquée, l'église de San Martín, le palais mudéjar de Pedro IV et la Torre del Trovador qui est l'une des plus anciennes constructions du bâtiment.

La Tour Troubadour il porte le nom d'une œuvre littéraire d'Antonio García Gutierrez de 1836, plus tard transformée en opéra par Giuseppe Verdi. C'est une tour de défense carrée de cinq étages construit à la fin du XNUMXème siècle. De l'extérieur, je ne connais pas la division interne en autant d'étages et cela semble solide. Vous entrez par une petite porte à laquelle on accédait par une échelle portable et, naturellement, elle avait des fonctions militaires, de guet et de défense.

Cette tour est entourée d'un fossé et ce sont les Banu-Hud qui l'ont intégrée plus tard au château. Les chrétiens l'ont transformée en tour d'hommage et l'Inquisition en donjon. Ensuite, nous avons le palais taifal, en charge du deuxième roi de la dynastie et de celui qui l'a baptisé comme le palais de la joie, un bâtiment avec des décorations rouges et bleues et or, du marbre blanc et beaucoup de beauté.

Beaucoup de ces décorations ont été perdues, plâtres, plinthes en albâtre, sols en marbre ... Quelque chose a été laissé dans les musées et c'est ce qui nous permet d'imaginer sa magnificence originelle. Par exemple, ce qui reste de la salle d'or nous permet de savoir que ses plafonds reproduisaient le ciel et le cosmos, elle avait un accès par une toile à trois ouvertures, elle avait des colonnes de marbre avec des chapiteaux islamiques en albâtre et de très nombreuses couleurs.

De la disposition originale, la mosquée est restée, une petite, un oratoire plus privé qui était utilisé par le roi et qui contient, vers la Mecque, la niche du mihrab. La célèbre cour de Santa Isabel unifiait tout le palais et de nombreuses salles lui faisaient face. La piscine sud d'origine est restée et a été restaurée dans des lignes générales avec des orangers et des fleurs et des plaques de marbre sur les sols.

Ce qui n'a pas subi de nombreuses modifications est le palais de Pedro IV le Cérémonieux, avec l'église de San Martín, une ancienne usine gothique-mudéjar. Il a deux nefs avec de simples voûtes nervurées décorées des boucliers de la monarchie aragonaise et une porte en brique de l'époque de Martín el Humano. C'est Pedro IV qui a agrandi le palais musulman avec plus de pièces et de chambres et plus tard, comme nous l'avons dit, ce sont les monarques catholiques qui ont construit un nouveau palais auquel on accède par un escalier monumental.

F Throne Room est la définition du mot somptueux. Il est immense, 20 mètres de long et huit mètres de large, avec des poutres épaisses, des décorations en forme de feuilles et des pommes de pin suspendues, des arcs et une contremarche qui entoure toute la pièce avec une calligraphie gothique et rend hommage à la figure de Fernando, roi d'Espagne.

Il faut garder à l'esprit que le palais est très important en tant que témoignage physique de ce qu'était l'architecture islamique hispanique à l'époque de la Taifa dans l'Espagne actuelle. Cette fois, c'était avant l'arrivée des Almoravides et depuis 1986, le complexe architectural est un site du patrimoine mondial.

Il estime que faire le tour du palais prend environ trois heures de marche. C'est dans le centre-ville et vous pouvez vous y rendre en bus ou à pied. Je te laisse informations pratiques pour faire la visite:

  • Horaires: d'avril à octobre ouvert le matin, sauf jeudi et vendredi, de 10h à 2h. Les visites guidées ont lieu à 10h30, 11h30 et 12h30. L'après-midi, sauf le jeudi, de 4h30 à 8h, avec visites guidées à 4h30, 5h30 et 6h30. De novembre à mars le matin, sauf jeudi et vendredi, de 10h à 2h avec visites guidées aux mêmes heures et l'après-midi, sauf le jeudi, de 4h30 à 6h30. Le palais est fermé le dimanche après-midi.
  • En janvier, juillet et août, le palais est ouvert tous les jours, mais ferme le 25 décembre et le 1er janvier.
  • L'admission générale coûte 5 euros.
Voulez-vous réserver un guide?

Le contenu de l'article adhère à nos principes de éthique éditoriale. Pour signaler une erreur, cliquez sur c'est par ici !.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *

*

*